Si vous ne voyez pas la colonne de gauche, cliquez
ICI
(retour au cadre et à la liste des musiciens)

BANCHIERI, Adriano (3 sept. 1568 (Bologne)-1634 (Bologne))


Compositeur, organiste, théoricien, moine olivétain et homme de lettres italien, il fut l'élève de Gioseffe
Guami. A dix-neuf ans, Tommaso Banchieri entra dans l'ordre des moines olivétains et changea son prénom de baptême en Adriano. Il commença alors à jouer de l'orgue au monastère de San Michele in Bosco de Bologne, et devint ensuite organiste à Imola (1600-1604), Gubbio (1604-1605), Venise et Vérone. A partir de 1608 et jusqu'à sa mort, il résida au couvent de San Michele in Bosco. Fondateur de l'Accademia dei Floridi à Bologne, il fut en relation avec Claudio Monteverdi (qui lui rendit visite au monastère du Monte Oliveto), Giovanni Chiozzotto Croce, Orazio Vecchi, Girolamo Frescobaldi, et bien d'autres musiciens de son temps, sur lesquels il donne de précieuses informations dans ses Armoniche conclusioni del suono dell'organo.

Adriano Banchieri

Adriano Banchieri

Artiste éclectique, il se consacra à tous les genres, sacrés et profanes. Il cultiva plus particulièrement le madrigal dramatique et la comédie madrigalesque, suivant les traces d'Orazio Vecchi et donnant libre cours à son esprit humoristique et fantasque. Adriano Banchieri est probablement le premier à avoir utilisé le chiffrage de la basse continue (Concerti ecclesiastici, 1595), les indications forte et piano (motet Ego Domino, 1613), et il adopta systématiquement la barre de mesure dans sa signification moderne. Ses Concerti ecclesiastici qui sont le premier exemple de compositions vocales en partition, et non en parties séparées comme le voulait l'usage. Il se révéla également un écrivain talentueux, aussi bien en langue italienne qu'en dialecte : il écrivit une célèbre nouvelle, Cacasenno, suite de Bertoldo et de Bertoldino de Croce.


Oeuvres sacrées :

  • messes,
  • motets, dont Ego Domino,
  • Concerti ecclesiastici (1595).

Oeuvres profanes :

  • Canzoni alla francese a 4 voci per sonar,
  • 13 intermedi en forme madrigalesque, dont la Barca di Venetia per Padova (1605, rééd. 1623) et la Pazzia senile.

Oeuvres instrumentales :

  • Moderna armonia pour orgue.

Traités :

  • 14 ouvrages théoriques dont les Armoniche conclusioni del suono dell'organo.




Bibliographie sommaire (avec lien vers référence complète)

CARMANT, Danielle, "Le cantus firmus et sa parodie dans une pièce onomatopéique extraite du Festino (1608) d'Adriano Banchieri", Itinéraires du cantus firmus V. Réminiscences, référence et pérennité, Paris, PUPS, 2001, p. 113-121 (actes du colloque cantus firmus V).





Discographie sommaire
(cliquez sur le disque pour l'agrandir)

  • De Janequin aux Beatles, King's Singers, EMI Classic, 1987 (enr. 1975),
  • La pazzia senile. Musica al tempo di Banchieri, Societa Cameristica di Lugano & Clemencic Consort, Accord 220752, 1987 (plages 1-19),
  • ** La pazzia senile - Saviezza giovenile, Delitiae Musicae, dir. M. Longhini, Stradivarius STR 33518, 19??,
  • Banchieri. Barca di Venetia per Padova, ens. Clément Janequin, CD Harmonia Mundi 901281, 1990,
  • Canzoni e danze nelle corti europee del Rinascimento, Accademia del Ricercare, dir. Pietro Busca, Oliphant ADR 00191, 1991 (canzone La Rovattina (version instrumentale)).


** Je ne connais ce disque que par un catalogue internet. Si vous l'avez, envoyez-moi un signalement plus complet (nombre de plages, date, autres pièces enregistrées) ; merci d'avance.

Retrouvez Adriano Banchieri sur
(par ordre alphabétique de sites, les www. ne comptant pas) :


http://anaigeon.free.fr/ (cliquez sur Pièces Renaissance)
http://arenai.free.fr/database.htm#Ndoc (exemple musical)
http://saglac.qc.ca/~acote/chronob.html

English websites (alphabetical order) :


http://www.karadar.net/Dictionary/banchieri.html (portrait)
http://midiworld.com/cmc/renaissa.html (musical example)
http://www.musicaviva.com/encyclopedia/alpha.tpl?phrase=B
http://utopia.knoware.nl/~jsmeets/cgi-bin/ccd.cgi?comp=banchier