Si vous ne voyez pas la colonne de gauche, cliquez
ICI
(retour au cadre et à la liste des musiciens)



Retrouvez Michael Praetorius sur (classement alphabétique) :


http://korbus.chez.tiscali.fr/praetorius.php (http://www.orfeo.vip7.com/ ; avec un fichier son)
http://saglac.qc.ca/~acote/chronob.html


English websites : see below.

PRAETORIUS, Michael (15 fév. 1571 (Kreuzberg, Thuringe)-15 fév. 1621 (Wolfenbüttel))


Avec ses 1244 motets et chorals, Michael Praetorius détient probablement le record du nombre d'oeuvres composées dans la catégorie "avant 1750" ! Dernier fils d'un pasteur luthérien, Michael Schultheis, plus connu sous son nom latinisé de Praetorius, fit ses études à l'université de Francfort-sur-Oder. Après avoir débuté comme Kapellmeister à Lunebourg, il devint organiste, Kapellmeister et secrétaire du duc de Brunswick. Praetorius est l'un des grands compositeurs luthériens, et sa production est monumentale. On y décèle l'influence italienne dans l'emploi fréquent de la polychoralité (oeuvres à double, voire triple choeur). Praetorius est également célèbre pour son Syntagma musicum, encyclopédie en trois volumes. Le premier, en latin, traite des genres musicaux pratiqués depuis l'Antiquité, le deuxième, en allemand, des instruments de musique (avec de nombreuses illustrations), le troisième, en latin, des formes et de la pratique musicale au début du XVIIè s. Un quatrième est resté inachevé.
Michael Praetorius ne fait pas partie de la famille
Praetorius installée à Magdebourg, puis à Hambourg, de 1535 à 1660 (quatre musiciens sur trois générations).




Page de titre du Theatrum Instrumentorum
(vol. I du Syntagma musicum ; 1610)



Planche du Syntagma musicum, vol. II
(cliquez sur l'image pour l'agrandir)



Oeuvres sacrées :

  • Musae Sioniae (16 volumes (1605-1610) ; 1244 pièces (motets et chorals),
  • Polyhymnia (15 volumes).

Oeuvres profanes :

  • Musa Aonia (9 volumes).

Musique instrumentale :

Traité :


  

Michael PRAETORIUS, En natus est Emmanuel, Noël à quatre voix (fin XVIè s.)







Discographie sommaire
(cliquez sur l'image pour l'agrandir)

  • Praetorius. Terpsichore 1612 : dances (Tänze). Motets (Motetten) Musae Sioniae, The Early Music Consort of London, dir. David Munrow, EMI CDM 7 69024 2, 1985 (9 danses et 6 motets),
  • Danses de Terpsichore, 1612, New London Consort, dir. Philipp Pickett, Decca 414.633.2, 1985 (15 plages ; une trentaine de danses),
  • Canzoni e danze nelle corti europee del Rinascimento, Accademia del Ricercare, dir. Pietro Busca, Oliphant ADR 00191, 1991 (une suite de six pièces),
  • Guide des instruments de la Renaissance, Ricercar, RIC 95001B et C, 1995, CD 2 (5 pièces :Courant de bataglia, Ballet des feus, 1 Branle gentil et 2 Courantes) et CD 3 (4 ballets : Ballet de la Reine, Ballet des anglois, Ballet des sorciers et ballet du roy, et des Bransles gays),
  • Musiques de la Renaissance Française, The King's Singers, EMI Classics, 1997, CD 1 (20 pièces),
  • Tango Nuevo - Guitar Music from Around the Globe, Craig Ogden (guitare), Chandos CHAN 9674, 1998 (4 danses de Terpsichore : 2 courantes, 1 ballet, la Volta).

English websites (alphabetical order) :


http://classical.efront.com/music/comp.lst/praetorius.html and
http://classical.efront.com/music/rep/lists/ren.html#praetorius
http://www.karadar.net/PhotoGallery/praetorius.html (page of the Synntagma)
http://midiworld.com/cmc/renaissa.html (musical examples)
http://utopia.knoware.nl/~jsmeets/cgi-bin/ccd.cgi?comp=praetori


Compteur BelStat installé le 8 février 2004